Rechercher

ST VALENTIN




La St Valentin pour nous c'est ça... Cette photo, ces instants, les derniers tous les trois.

Il y a 6 ans, on savait que c'était notre dernier jour avec lui.

C'était si intense.

Dans tous les sens du terme, autant d'amour que de douleur et de peur. On arrivait même plus à pleurer, on était vidés. Mais on ne voulait rien lâcher pour notre fils.

On essayait de toutes nos forces de sourire, de rire, de le câliner, de l'aimer avec toutes nos tripes.

On ne voulait rien louper de LUI.


On lui a donné son petit bain, on lui a mis notre pyjama préféré, celui de vache, et il était si mignon que tous les soignants passaient le voir, on lui a coupé une mèche de cheveux, on a pris ses empreintes dans du plâtre, on lui a fait des dizaines de câlins, de bisous et on a pris des centaines de photos...

On ne réalisait pas du tout ce qu'allait être l'après Lenny. On n'avait jamais vu la mort de si près.


Ce jour-là, il m'a demandée en mariage avec une bague qu'il avait fabriqué avec un bout de plâtre de l'empreinte de Lenny, un coeur trouvé sur une crocs d'infirmière et un bout de fil de fer.

Ce n'est sûrement pas la demande en mariage dont toutes les filles rêvent, mais c'est pour moi la plus belle au monde parce qu'elle était vraie, spontanée, remplie du plus bel amour qu'il soit. Je n'avais pas besoin de grande déclaration, de pétales ou de diamants mais juste lui pour me sentir en sécurité.

J'ai dit Oui. C'était évident, même si j'avais l'impression qu'il n'y aurait plus rien après la mort de Lenny.

On était encore si insouciants. Quand je pense à tous ces souvenirs, toutes ces épreuves, ces derniers jours en sachant que c'était la fin, je me demande comment on a fait pour survivre et en sortir si forts.


Ce soir du 14 février 2013, on s'est fait livrer une pizza qu'on a mangé tous les deux sans jamais quitter Lenny des yeux, on s'est dit qu'on s'aimait, pour toujours, et on a réalisé à quel point on était fait pour être parents ensemble.


J'ai passé la nuit à le regarder, le sentir, le caresser, le câliner. Je voulais emmagasiner tous les souvenirs possibles. J'avais tellement peur d'oublier, de l'oublier. Mais je sais qu'aujourd'hui, je suis encore capable de sentir son odeur si j'en ai envie.

Et cette nuit-là, quand j'ai commencé à comprendre ce qui allait se passer, qu'il allait disparaitre le lendemain, j'ai fondu en larmes pendant plusieurs heures.

C'était le dernier jour du reste de notre vie.


Voilà, c'est ça célébrer l'Amour pour nous. Revivre le dernier jour de Lenny, cette demande en mariage mais surtout savoir que l'Amour, le Vrai on le connait.


J'avoue que malgré tous mes efforts pour avancer et être positive, cette semaine je hais le monde, je hais les gens et leur vie... Ca n'enlève rien à tous mes projets, mon sourire, ma joie de vivre, c'est simplement une période de souvenirs douloureux qui me replonge dans mes démons. Mais contrairement aux autres années, je m'autorise à vivre mes émotions, à souffrir, à pleurer parce que j'ai le droit. Je n'ai plus besoin de faire semblant.


Allez ça va passer...


1 352 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

PHOENIX

TEN